Page d'archive 462

Lattes : Travaux du Rond-Point de L’Europe …. Une Fierté pour la Municipalité !!

Si vous passez par le rond point de l’Europe à Lattes profitez en bien. C’est un plaisir qui ne va pas durer ! Et pourtant lors des voeux à la population de jeudi soir, le maire s’est dit satisfait de ses futurs aménagements sur le rond-point de l’Europe à Lattes ….

Les travaux ont débuté par une large tranchée la zébrant dans sa longueur. Celle ci paraît être la voie réservée au Tram. Dans quelques jours les travaux devront se poursuivre de chaque coté de la place et donc, blocage de la circulation. Ce serait demi mal si la circulation était rendue à son état initial travaux terminés, mais le plan paru dans « Lattitudes » ne laisse aucun doute sur la suite : Fini le sens giratoire ! Vous allez avoir très rapidement un avant goût de ce que sera la fluidité du trafic en ce point stratégique. Ce qui est gênant, c’est que pour expliquer les bouchons M. le Maire évoquant le trafic, nous a souvent cité le chiffre de 40 000 à 42 000 véhicules / jour sur cet axe !!! Nous n’avons jamais eu communication de cette étude depuis plus d’un an que la polémique dure. Soit elle est bidon, mais il est difficile de l’imaginer ! Soit elle a coûté fort cher pour un résultat mitigé, c’est probable ! Soit encore « on ne nous dit pas tout » et il y a interprétation des résultats dans un sens qui arrange : et cela aussi peut être fort probable car si vous faites un tout petit calcul 24 heures divisées par 40 000 véhicules/jour vous avez un croisement de véhicules sur l’axe toutes les 4 secondes 32 centièmes jour et nuit ! Cette hypothèse paraît pour le moins … un peu tirée par les cheveux ! Donc le doute peut s’installer car «on ne nous aurait pas tout dit !!! » Attendons avec vigilance la suite.Et en attendant les bouchons sur le pont ne lui suffisant plus, vous serez certainement ravis de constater la vocation industrielle de notre maire qui se lance dans l’édification de cette nouvelle usine à bouchons place de l’Europe.

 camion117.gif   010.gif     

LATTES – Un couple roulottait aux abords des discothèques

Dans la nuit de samedi à dimanche, pendant que les fêtards tentaient d’oublier en discothèque les soucis accumulés dans la semaine, un couple tentait de leur en créer de nouveaux.

Il est 2 h du matin quand une équipe de la Bac (brigade anticriminalité) aperçoit ce couple originaire de Milhaud (Gard) aux abords des discothèques lattoises, aller de véhicule en véhicule. Jusqu’au moment où ils ont pu arrêter l’homme en flagrant délit.

Il a été placé en garde à vue ainsi que sa compagne. La suite de l’affaire a été confiée à la sécurité départementale.

Lattes : Les Chiffres de la Délinquance

Quand notre maire nous dit en conseil municipal qu’il n’y a pas de délinquance sur la commune de Lattes….

En France en moyenne il y a 20 cambriolages pour 1000 habitants, et bien à Lattes et à Pérols c’est 36 cambriolages pour 1000 habitants, c’est sûr, c’est une moyenne mais force de constater qu’à Lattes on est largement en tête par rapport à Montpellier qui est aussi dans la moyenne avec 21 cambriolages pour 1000 habitants. Nous sommes la risée des voyous en tout genre ….. Tout le monde ne peut pas en dire autant.

071.gif   voiture109.gif

Lattes : Les Lattois Cautionneraient-ils les décisions et les choix de la Mairie ?

Qui pour détrôner le maire de Lattes à la tête de la commune ? Aujourd’hui sincèrement nous ne voyons personne. Son égo surdimensionné lui donne raison. Il a beau faire ce qu’il veut sur cette commune, personne ne va à son encontre. Même certains de ces opposants à la mairie se rangent derriere lui. Il fait poser des télévisions un peu partout sur la commune pour y diffuser des reportages sans le son, et personne ne dit rien, mais pour son image c’est une pleine satisfaction.

A Port Ariane, il construit une résidence à la place d’un parking, malgré le manque de place autour de port ariane,  personne ne dit rien.

A Maurin, il fait construire des résidences  et autres villas, en pleine zone inondable, et personne ne dit rien.

A Lattes, il fait faire une piste cyclable à contre sens sur un pont qui entraîne des bouchons énormes tous les jours, tous les matins et tous les soirs, et personne ne dit rien.

A Lattes, il achète un restaurant à 530 000 euros pour le raser dans deux à trois ans pour construire encore des résidences, et personne ne dit rien.

A Lattes, il fait supprimer le parking de Carrefour Market, place d’Aragon pour y installer la gare du tramway, et personne ne dit rien.

A Lattes, il fait voter en conseil municipal, des subventions à tour de bras, et personne ne dit rien.

A Lattes, c’est la seule commune qui possède 12 policiers municipaux sur le terrain pour 18 000 habitants, la délinquance est en très forte progression, les vols se multiplient, et personne ne dit rien.

A la Cérereïde, les odeurs nauséabondes de l’usine Maéra empestent tout Port Ariane et personne ne dit rien.

A Lattes, 400 arbres ont été arrachés et personne ne dit rien.

A Maurin, un stade de foot en synthétique vient d’être inaugurer pour 700 000 euros et personne ne dit rien.

A Lattes, les garages des services techniques vont être déplacés pour faire des résidences, et personne ne dit rien.

A Lattes, le parcours de santé Bonneterre a été modifié et personne ne dit rien.

A Lattes, les travaux de la ligne LGV ont débuté, et personne ne dit rien.

A Lattes, le doublement de l’Autoroute A9, va débuter, et personne ne dit rien.

A Lattes, la ville est saturée tous les jours par les véhicules et là encore personne ne dit rien.

A Lattes, le rond-point de l’Europe va être modifié, aménagé pour y faire des constructions, et là encore personne ne dit rien.

A Lattes, que dire de l’insécurité qu’il y règne, que dire de l’arrivée du tramway qui va nous amener encore plus d’insécurité, et encore une fois personne ne dit rien.

Nous pourrions en faire des lignes et des lignes, apparemment les Lattois sont satisfaits de tout ce que fait le maire. Plus il met de béton sur la commune moins les gens lui en veulent, tout le monde est content de se retrouver dans une ville bétonisée à l’éfigie du maire de Lattes, il ne manquerait plus maintenant qu’il nous mette une statue en sa mémoire, et en son passage sur la commune de Lattes, mais là aussi, nous pensons que beaucoup de gens ne diraient rien. Pauvre Lattois ! De toute façon sur cette commune, on se demande encore ce qui interessent les gens ? Apparemment pas grand chose….

Lattes : Le Maire Porte Plainte Contre de Jeunes Tagueurs sur la Commune

Le gros de la discussion a été comme cela était prévisible, à propos du Budget 2011.

On pourrait résumer comme suit :

-  Le Maire maintient sa position : pas d’augmentation des impôts locaux  sauf qu’il oublie de tenir compte de l’effet mécanique de l’augmentation des bases de calcul ! Lattois, rassurez vous, vous paierez toujours plus !

- L’opposition présente vote contre, Lattes à gauches’abstient !

Dans le détail M. le Maire dans son immense bonté, et avec nos deniers…, se fait le défenseur de l’Entreprise ( !) en maintenant un investissement conséquent. Bien qu’il nous informe avoir fait de sévères arbitrages … en passant selon la demande exprimée par ses conseillers de 9 Millions d’Euros à 7.2 M €. Bravo ! Mais pourquoi ne pas nous expliquer ou alors au minimum tenir tous les représentants élus du Conseil Municipal (Opposition comprise naturellement !) de ces divers choix et de ceux repoussés. Les Lattois pourraient au moins se faire une idée de l’évolution de leur cité !

Lorsque M. Banuls lui fait remarquer que le « boni sur le budget 2010» de 500 000 € soit environ 5 % de l’imposition directe, pourrait être affecté à une baisse de nos impôts locaux, M. le Maire refuse. Les critiques percutantes sur l’investissement peu structurant, sur les augmentations en nombre du personnel, sur les recettes, sur la gestion (on continue à payer un emprunt alors que le bien est vendu !) amènera le groupe à voter contre.

Le PS se plaint de ne pas être associé au travaux, pose de nombreuses questions suite à une certaine opacité et a un manque de clarté, propose la création d’une commission des Finances refusée illico par le Maire. Et malgré ces reproches véhéments ne votera pas contre mais s’abstiendra  simplement…!

Le PS souligne également une inégalité de traitement entre les quartiers quant à la concertation et souhaite la création de Comités de quartiers : M. le Maire répond qu’il a toujours privilégié la concertation en ce qui concerne toute la commune…Mais alors, par exemple comme nous l’avons appris incidemment, suite à l‘implantation de la gare du Tram, il semblerait que la  liaison Rond point de l’Europe – route de Pérols soit condamnée ce que ne manqueront pas d’apprécier nombres de Lattois des quartiers Sud et aussi les commerces de la place ! Où est donc cette fameuse concertation ? Peut être dans le prochain Lattitude ? Dans ce cas ce sera plutôt de l’information, du fait accompli comme d’habitude !

M. le Maire se fâche contre les tags et leurs auteurs : plainte déposée contre un mineur et assure qu’il continuera même si ce sont des personne de sa connaissance. Il faut se féliciter pour cette décision contre ces actes d’incivilité.

Pour terminer cette longue séance, une intervention  dans le public à propos du choix de l’investissement jugé dispendieux suite à l’achat du Bar face à la Mairie pour plus de 500 000 € ; une personne a mentionné l’achat récent d’un terrain de 1200 M² pour 400 000 €. Où, pour qui, par qui ? Mystère et boule de gomme nous n’en saurons pas plus.

Lattes : Mais que s’est-il passé avant le Conseil Municipal de Mardi ?

Le conseil municipal avancé à mardi par le maire de Lattes à la place de jeudi, devait débuter à 18h, mais nous avons appris que le maire assisté au même moment, à une assemblée générale, houleuse, dans le quartier des Narcisses à Lattes. Le conseil municipal a donc débuter avec plus de 35 minutes de retard.

Apparemment d’après les dires que nous avons eu, il s’agirait d’un désaccord entre des propriétaires d’appartements des résidences « Les Narcisses » à Lattes et la municipalité. Toujours d’après les dires que l’on nous a communiqué, des travaux auraient été entrepris dans le secteur de ses résidences par la mairie sans que tous les propriétaires donnent leur accord. Une réfection d’un parterre que certains veulent et d’autres non. Malgré ce désaccord, la mairie de Lattes a apparemment déligenté du personnel pour faire les travaux sans attendre la délibération de cette assemblée générale de mardi et donc, n’a pas attendu d’avoir les votes pour débuter les travaux, ce qui a donné le ton à la réunion et enervé pas mal de monde.

Nous essayerons d’avoir plus d’information dans les jours qui viennent, mais ce ne serait pas la première fois que la mairie devance tout le monde en commençant les travaux. Y a qu’a assisté aux conseils municipaux de Lattes pour se rendre compte que ça arrive souvent, les exemples ne manquent pas. Si vous avez d’autres informations à ce sujet, vous pouvez laisser un commentaire dans la rubrique commentaire.

Boirargues : Les Habitants se sentent abandonnés et délaissés par la Mairie

C’est en présence   d’une quarantaine de Boirarguais que les élus lattois, Lionel Lopez et Régis Jouve ont ouvert la réunion de quartier à l’Oustal des vendanges. Une salle qui sera bientôt doublée d’un nouvel édifice et d’un préau ; un immeuble communal est appelé à accueillir les associations, consultées sur leurs attentes, lors de l’élaboration du projet.

Un local de 120 m², divisible en deux par une cloison étanche au bruit, pourrait se transformer en classes maternelles si nécessité il y avait, lors de l’extension du quartier. Le préau de 205 m² sera un abri bien utile en cas de mauvais temps, lors des manifestations boirarguaises. Une autre grande salle à vocation sportive et accueil du public est également envisagée, dans le futur quartier de la gare TGV.

Concernant le projet actuel, le chantier pourrait débuter à l’été 2011. Il ne reste plus qu’à trouver un nom à cette salle. Boirarguais, à vous de faire remonter vos propositions ! La seconde partie de cette réunion fut moins consensuelle avec l’énoncé, par les participants, d’un vrai cahier de doléances : bouches d’égouts bouchées, feuilles et épines de pin non ramassées, flaques d’eau un jour, plaques de glace le lendemain, gros chiens en divagation… Rien de bien grave, des situations qu’une démarche citoyenne pourrait vite arranger, comme le rappelle Lionel Lopez, élu délégué au quartier, qui a souligné : «   La commune ne peut pas tout faire ! » Remarque acerbe d’une participante : «   A Lattes, on voit où vont les impôts, pas à Boirargues ! » Les critiques se focaliseront ensuite sur l’abandon par l’Agglomération du ramassage des coupes de gazon et branchages divers.

Une vraie volée de bois vert contre l’Agglo, accusée de régresser dans les services à la population. Des aigreurs, une nouvelle fois exprimées, à propos de la poubelle orange. Et une question : «   Amétyst fonctionne-t-elle vraiment ? »  (Source Midi-Libre) 

Quand on voit qu’il y a qu’une quarantaine de personnes qui se sont déplacées, quand on voit que le maire de Lattes veut transformer Boirargues en quartier urbain et faire des résidences de partout, et bien nous on dit que le maire peut dormir tranquille. Les boirarguais sont comme le reste des habitants de la commune ….. Aveugles et sourds.

Lattes : Qui a droit aux Subventions sur la commune ? Et combien ? Petits comparatifs sur la saison 2009….

Si vous avez lu les dossiers du conseil municipal qui doit se tenir mardi soir (voir article ci-dessous), vous vous rendez compte que dans l’affaire 27 (la dernière), la mairie de Lattes va faire voter des (grosses) subventions pour certaines associations de la ville. Nous avons fait une comparaison par rapport à décembre 2009 (voir rubrique Investissements à Lattes sur ce blog), là on retrouve exactement les mêmes associations avec leurs subventions.

Nous allons procéder par ordre et essayer de comprendre.

La première subvention est attribuée au club de basket féminin de Lattes (BLMA) pour un montant de 200 000 euros. Etonnant quand on sait que l’année dernière ce club de basket féminin qui jouait la coupe d’Europe avait déjà touché 200 000 euros. Nous pensions, que, comme le club ne jouait pas cette saison la coupe d’Europe, la subvention aurait pû etre revu à la baisse.

Deuxième subvention attribuée au Volley Club féminin de Lattes, 50 000 euros (la mairie oublie juste de préciser qu’en juillet 2010, elle avait fait une avance de 20 000 euros sur cette subvention, total 70 000 euros. En 2009, la mairie avait déjà attribué la même subvention à ce club (voir rubrique Investissement à Lattes). Faut savoir que ce club aujourd’hui ne joue plus dans l’élite et que ce club est associé avec Montpellier et joue tous ses matches à Montpellier puisque le palais des sports de Lattes est destiné uniquement au club de basket féminin de Lattes. Nous sommes en droit de nous poser des questions sur ces subventions quand on sait que ce club n’évolue plus sur la commune de Lattes ? Combien la mairie de Montpellier donne en subvention ?

Troisième subvention attribuée à la crêche parentale des Micoucouliers à Maurin, 98 520 euros. Malgré tous les travaux qui ont été réalisés tout au long de l’année dans cette crêche et déjà payer par des subventions (voir rubrique Investissements à Lattes), la mairie augmente sa subvention par rapport à l’année dernière puisqu’elle était de 70 000 euros. A quoi sert cet argent ? Pourquoi une augmentation de 28 520 euros ?

Quatrième subvention attribuée à l’association gymnastique de Lattes Maurin pour un montant de 30 000 euros, la même que l’année dernière.

Cinquième subvention attribuée à Lattes Loisirs Culture pour un montant de 90 000 euros. Mais qu’est ce cette association pour avoir une telle subvention ? C’est tout simplement le foyer rural de Lattes Centre qui occupe l’Espace Lattara. L’année dernière cette association (voir rubrique Investissements à Lattes) avait déjà touché une subvention de la mairie de 90 000 euros. Pourquoi le foyer rural de Lattes centre a le droit de toucher cette subvention ? Est-elle nécéssaire ? Est ce que le Foyer rural de Maurin touche la même Subvention ? Pourquoi autant de largesses ?

Sixième subvention attribuée au foot de Lattes Fangouse pour un montant de 55 000 euros. L’année dernière à pareille époque, la mairie avait donné 35 000 euros. Entre temps tout un tas de travaux ont été réalisés (tunnel, pelouse, ….).

A Lattes, nous sommes comme vous pouvez le voir, une commune riche, une commune qui n’hésite pas au travers des subventions a démontrer que nous pouvons aider les gens dans le besoin. Nous nous posons toujours une question. Pourquoi faire voter ses six subventions en même temps ? N’est ce pas pour mettre la pression sur les groupes d’opposition de la commune ? Pourquoi être obligé d’accorder des subventions à certains ? Tout est une question de stratégie dans l’équipe de Cyril Meunier…..

Maurin : Des Dégradations au Club House de tennis de Courtoujours

Que faut-il faire pour endiguer la violence sur la commune ? Que faut-il faire pour occuper la jeunesse Maurinoise ? Que faut-il faire contre ses gens qui ne pensent qu’à détruire les biens de la commune ? Après les vestiaires du terrain de foot de Courtoujours, maintenant c’est au tour du club house du tennis de Courtoujours.

Le club house du tennis de Maurin a été la cible la semaine dernière de gens désoeuvrés qui sont venus brûler les panneaux de bois et les affiches accrochés sur les murs.

Après avoir reçu au printemps dernier les visites de ces mêmes gens désoeuvrés qui ont taggué le mur d’entraînement des cours de tennis (fraîchement peint la veille), après avoir casser volontairement sur le parking des courts de tennis des bouteilles en verre de bieres, après avoir jeté des poubelles évantrées au milieu des parkings……Voilà maintenant qu’ils s’amusent à mettre le feu.

Le parkings de tennis de Courtoujours est devenu le point de raliement de la jeunesse Maurinoise, en été, tous les soirs on peut y trouver des jeunes en voiture, l’hiver moins, mais c’est là qu’ils se retrouvent avant de sortir en discothèque mais ne peut-on pas, à l’entrée du parking, demander à la mairie de poser un portail afin de mieux sécuriser cet espace de vie de la commune de Lattes ? Et peut-être donner à réfléchir à certains idiots de ne plus dégrader les biens publics sur notre commune.

Lattes: Paye-t-on le juste prix de l’eau dans l’Agglomération ?

Paye-t-on le juste prix de l’eau dans l’Agglomération ? Exploite-t-on bien les sources ? Faut-il passer en régie d’agglomération pour la gestion de l’eau ? « Avant de répondre à ces questions, il faudrait déjà que le débat puisse avoir lieu » , répond René Revol, maire de Grabels et conseiller d’agglomération.

René Revol émet un cas concret lié à la commune de 6 000 habitants dont il est maire : « On a transféré les compétences de l’eau à l’Agglo au 1 er janvier. Nous avons donc transféré les 500 000 euros d’excédent. Je ne peux même pas savoir ce qu’ils sont devenus » . Le manque de contrôle, l’opacité, la mainmise des industriels, le pompage abusif, les pertes d’exploitation… Autant de raisons qui poussent les écologistes à exiger que s’ouvre un débat citoyen pour un retour en régie publique. C’est-à-dire une gestion de l’eau assurée, contrôlée, facturée par les pouvoirs publics : « Nous sommes favorables à des tarifs dégressifs : gratuite ou très bon marché pour la consommation vitale et une tarification progressive pour la consommation de luxe ou abusive », explique Jean-Louis Roumégas. Thierry Ruf, géographe et spécialiste de l’eau, estime que dans l’Agglo, il se perd « 200 litres par personne et par jour ». Un gaspillage délirant et presque délibéré car « le système n’a pas intérêt à le remettre en cause ».
(source Midi-Libre)

1...460461462463464...477


Code Promo |
lastucieux |
Nettoyage Ecologique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertini12
| Le Monde
| ZONĂ LIBERĂ DE MA...