Page d'archive 4

Maurin : Les nouveaux compteurs Linky débarquent sur la commune

C’est à compter de ce lundi 06 novembre 2017 que la société ENEDIS (anciennement ERDF) procèdera au changement de votre compteur électrique dans le quartier de Maurin sur la commune de Lattes. Les propriétaires de villas ont reçu dernièrement dans leurs boites aux lettres un courrier expliquant les démarches à suivre. Cette opération devrait durer plusieurs mois sur Maurin.

Votre présence n’est pas indispensable puisque le compteur se trouve dans la rue.

r250

 

Lattes : Les joueuses du BLMA s’inclinent à domicile contre le Hainaut 77 à 74

Cela devient de plus en plus compliqué pour les joueuses de basket féminin du BLMA. Elles se sont inclinées à domicile, dans le palais des sports dimanche face au Hainaut sur le score de 77 à 74.

« Non, on n’était pas en excès de confiance, le Hainaut était à respecter comme toutes les autres équipes. Mais on a eu du mal à démarrer, ça s’est poursuivi. En fait, nous sommes passées à côté, il faut que cette défaite nous serve de leçon » commentait Ornella Bankolé. Combien de fois a-t-on vu des visiteuses s’engouffrer dans la raquette héraultaise sans être gênées, combien de tirs primés les « vertes » ont-elles inscrit dans un fauteuil, combien de fois a t-on eu le sentiment que le BLMA était en infériorité numérique sur le parquet ? On y ajoutera des joueuses dans des états de forme disparates, la coupe est pleine.

Au classement les lattoises sont 5eme.

Boirargues : Differents programmes immobiliers sociaux sortent de terre

Selon le quotidien midi libre, l’opération Cap de mer, avenue des platanes dans le quartier de Boirargues sur la commune de Lattes est engagée par ACM Habitat qui construit 33 logements. Ce programme comportant 30 % de logements sociaux, la commune de Lattes participera au financement de 10 logements sociaux soit 3 prêts locatifs aidés d’intégration et 7 prêts locatifs à usage social.

A cet effet, la ville de Lattes versera à ACM Habitat une subvention de 25 000 euros (2500 euros par logement social) avant le 15 décembre. De même, la commune de Lattes versera une subvention de 40 000 euros à FDI Habitat pour la réalisation de 16 logements sociaux construits à Urban Park et validé par la Métropole de Montpellier (http://lattinfos.unblog.fr/2017/11/05/boirargues-construction-de-16-nouveaux-logements-sociaux/).

Ces subventions sont à retirer de l’amende annuelle (439 000 euros en 2017) payée par la commune, donc les contribuables avec leurs impôts, pour un taux trop faible de logements sociaux.

20170823_101827

Boirargues : Construction de 16 nouveaux logements sociaux à l’Urban Park

Lors du conseil de Métropole de Montpellier qui s’est tenu le jeudi 2 novembre, dans l’affaire 39, il fallait que les élus de la Métropole votent pour la construction de 16 logements sociaux, à l’Urban Park, avenue du Cap, dans le quartier de Boirargues sur la commune de Lattes. Aucun élu n’a voté contre. La commune de Lattes est en carence de logements sociaux aussi depuis quelques temps les projets immobiliers sortent de terre de partout sur Maurin, Lattes centre et Boirargues.

20170823_101827

Lattes : A 23h30 des éclairs, le tonnerre, du vent … mais pas de fortes pluies sur la commune

Météo France a placé le département de l’Hérault en vigilance orange aux orages, pluies et inondation mais pour le moment à 20h45, on ne peut pas se plaindre sur la commune de Lattes même si les éclairs et le tonnerre ont fait leur apparition. Il ne pleut pas beaucoup. Le vent se lève avec des rafales importantes comme l’avait dit Météo France, mais rien de dramatique pour l’instant.

A 22h30 toujours le même scénario avec des éclairs, le tonnerre, un peu de vent mais pas de précipitations.

A 23h30, c’est toujours le calme plat sur Lattes, l’alerte orange ne concernait pas notre commune jusqu’à présent.

 

Pérols : Construction d’un foyer de jeunes travailleurs avec 110 logements

Un appel d’offre national vient d’être lancé sur la commune de Pérols concernant la construction de 110 logements pour un foyer de jeunes travailleurs dans la ZAC ODE 2. Pour de plus amples renseignements, cliquez sur le lien ci après https://www.francemarches.com/appel-offre/15-mli-000748506/construction-foyer-jeunes-travailleurs

Décidemment la commune de Pérols s’agrandit à vitesse grand V.

Encore une alerte orange aux orages et inondations dans l’Hérault…Que doit on en penser ??

Les alertes déclenchées par Météo France sont nombreuses, mais très souvent il ne se passe pas grand chose, doit on revoir le système d’alerte pour la météo ?? Météo France a déclenché pour ce samedi 04 novembre 2017 une alerte orange aux orages et aux inondations à partir de 19h dans les deux départements de l’Hérault et du Gard.

Certains appellent cela un épisode cévenol tandis que d’autres disent que c’est un épisode méditerranéen…Là les pluies et les orages viendront de la mer, cela serait plus méditerranéen. Mais voilà faut il pour autant mettre le département en alerte orange ? Chacun à son avis sur la question, la météo n’est pas une science exacte, mais mettre tout un département en alerte alors qu’il est possible qu’il ne pleuve qu’à un endroit bien précis, cela pose des questions.

14657709_1815385342037550_544648119_n

Photo Stéphane Huet

Conseil de Métropole : La municipalité de Lattes donne 42 000 euros pour l’office de tourisme

Alors que le maire de Lattes Cyril Meunier a refusé de transférer la taxe de séjour de la commune vers  la Métropole de Montpellier, la fameuse taxe GEMAPI (http://lattinfos.unblog.fr/2017/10/21/lattes-le-torchon-continu-de-bruler-entre-saurel-et-meunier/), lire aussi le journal communal Lattitudes du mois d’octobre 2017 ; on apprend lors du conseil de Métropole du 2 novembre 2017, que la commune de Lattes donne quand même 42 000 euros concernant l’office de tourisme de Lattes qui a été transféré à la Métropole de Montpellier.

D’un côté le maire de la commune communique aux lattois qu’on ne donnera pas un centime au nouvel impôt de Saurel et d’un autre on apprend que l’on donne quand même 42 000 euros pour le bon fonctionnement de l’office de tourisme de la commune, bon il est vrai que ce n’est pas la même chose.  Mais on en apprend des choses au  conseil de Métropole de Montpellier.

Par contre pour se faire entendre le maire de la commune utilise tous les supports nécessaires, on a pu le voir dernièrement avec ce qu’il appelle lui les « sucettes » de la ville, et où il peut faire passer toutes les infos qu’il veut, en payant bien sûr et avec l’argent des contribuables.  Combien a coûté la campagne contre Saurel il y a quelques jours, il serait bien que l’opposition pose la question au maire de Lattes lors du prochain conseil municipal (http://lattinfos.unblog.fr/2017/10/20/lattes-campagne-de-pub-contre-saurel-aux-frais-des-contribuables-de-la-commune/)

cyril-meunier-allume-philippe-saurel-dans-son-journal_2587879

Les fameuses « sucettes » de la ville de Lattes

Lattes : Le maire de la commune Cyril Meunier n’a plus son mot à dire sur ODE à la Métropole

Cela a été décidé hier soir lors du conseil de Métropole de Montpellier, le maire de Lattes et conseiller métropolitain Cyril Meunier ne fait plus parti du conseil d’administration de la SA3M. Créé en 2010, la SAAM, Société d’Aménagement de l’Agglomération de Montpellier, suit la dynamique de son territoire et devient la SA3M, Société d’Aménagement de Montpellier Méditerranée Métropole.

ODE c’est le grand projet immobilier qui se fait le long de l’avenue de la mer, dans el quartier de Boirargues, pour ceux qui ne savent pas, voir la rubrique sur ce blog. http://lattinfos.unblog.fr/nature-oz-et-ode/

Cyril Meunier a demandé au président de la Métropole pourquoi il ne faisait plus parti de cette société étant donné qu’il y avait deux gros projets sur la commune de Lattes, que sont ODE et une partie du quartier de CAMBACERES (http://www.montpellier.fr/4306-le-quartier-cambaceres.htm). Il n’a pas eu de réponse, s’en est suivi un vote et Cyril Meunier ne faisait pas parti de la liste élue. Après le SYBLE, maintenant le maire de Lattes ne représente plus la commune à la Métropole de Montpellier pour ODE et une partie de CAMBACERES.

prog3952948

Cyril Meunier

 

 

Lattes : Bars, discothèques, salle des fêtes …Une nouvelle règlementation contre le bruit

Un décret publié mercredi 9 août 2017 au Journal Officiel renforce la réglementation à laquelle devront désormais se plier les lieux musicaux en matière de bruit. Le texte contient des mesures de limitation, de contrôle et de prévention destinées à protéger l’audition du public, ainsi que la santé des riverains de ces lieux.

Alors que le niveau sonore au sein des lieux diffusant de la musique amplifiée était auparavant limité à 105 décibels pondérés A en niveau équivalent moyen sur 15 minutes, le décret abaisse cette valeur à 102 décibels. Alors que jusqu’à présent, seuls les lieux clos diffusant habituellement de la musique amplifiée étaient concernés, le décret publié le 9 août 2017 s’applique désormais à tous les lieux ouverts au public ou recevant du public, clos ou ouverts, accueillant des activités impliquant la diffusion de sons amplifiés dont le niveau sonore est supérieur à la règle d’égale énergie fondée sur la valeur de 80 décibels pondérés A équivalents sur 8 heures. Se trouvent ainsi concernés également les festivals, de même que les bars ou restaurants diffusant occasionnellement de la musique, les locaux d’enseignement de la musique ou de la danse, les cinémas.

Les discothèques ainsi que les lieux dont la capacité d’accueil est supérieure à 300 personnes sont dorénavant tenus d’enregistrer en continu les niveaux sonores en décibels auxquels le public est exposé, de conserver ces enregistrements pour les fournir en cas de contrôle et d’afficher en continu à proximité du système de contrôle de la sonorisation.

Les lieux clos ou ouverts accueillant à titre habituel des activités de diffusion de sons amplifiés ainsi que les festivals sont tenus d’établir une étude de l’impact des nuisances sonores visant à prévenir les nuisances sonores de nature à porter atteinte à la tranquillité ou à la santé du voisinage.

Les sanctions encourues en cas d’infraction restent une contravention de 1 500 euros (3 000 en cas de récidive) et la confiscation du matériel de sonorisation.

https://www.bruitparif.fr/pages/Autres%20actualites/2017-08-10%20La%20réglementation%20relative%20aux%20lieux%20musicaux%20évolue/20170809%20Décret%20n°2017-1244%20du%207%20août%202017%20relatif%20à%20la%20prévention%20des%20risques%20liés%20aux%20bruits%20et%20aux%20sons%20amplifiés.pdf

271cbcb0

 

123456...394


Code Promo |
Le blog des bonnes questions |
lastucieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertini12
| Le Monde
| ZONĂ LIBERĂ DE MA...