Page d'archive 366

Lattes : Attaque à main armée à Carrefour

 Qu’est-ce qui peut bien, aujourd’hui, arrêter des braqueurs ? Apparemment pas grand-chose. Preuve avec ce nouveau vol à main armé commis, hier à l’heure du déjeuner (12h) , dans une bijouterie de la galerie marchande du centre commercial Grand Sud, à Lattes.

C’est là que trois hommes, encagoulés, gantés et armés de fusils à pompe ont fait irruption dans cette boutique à l’enseigne Marc Orian.

Face à des clients médusés (comme ces deux dames cheminant dans la galerie et croyant qu’il s’agissait d’un jeu) et le personnel et tenus en respect, les braqueurs ont emporté tout ce qui était à leur portée. Fracassant notamment certaines des vitrines à coups de masses. Un braquage éclair avant que le trio ne reparte, comme il était venu et ne gagne l’extérieur de la galerie où un quatrième complice les attendait au volant d’un Nissan Qashqaï.

Ce véhicule, volé en décembre dernier à Montpellier, a été retrouvé peu de temps après, calciné, à Boirargues, à moins d’un kilomètre du centre commercial. Là, les braqueurs ont disparu dans la nature, peut-être dans un véhicule préalablement stationné à cet endroit. À moins que d’autres complices ne soient venus les récupérer.

Hier soir, on savait que les limiers du service régional de police judiciaire, chargé de cette énième investigation par le parquet, poursuivaient leurs investigations. Les enquêteurs essayant également de savoir quel était le montant du préjudice subi par le commerce (celui-ci était en cours) tout en poursuivant des auditions de témoins de ce vol particulièrement violent (mais au cours duquel personne n’a été blessé) et dont cette bijouterie avait déjà été la cible selon le SRPJ. (Source Midi-LIbre)

 

 

071.gif

 

Maurin : La pratique de l’Ecologie par la Mairie ….. Massacre à la Tronçonneuse

Mais que se passe t-il dans la tête des élus de la majorité à Lattes ? Que se passe t-il pour être autant contre l’Environnement sur la commune de Lattes ? Pourquoi depuis 2007 et le deuxième mandat de Cyril Meunier, pourquoi a t-on arraché plus de 500 arbres sur la commune ? Certains diront que pour les travaux de la Lironde, le maire et les responsables de l’agglomération de Montpellier étaient obligés. Nous répondrons FAUX , sur le tracé de la lironde, il n’y avait pas tant d’arbres que ça a arraché, 350 arbres ont été arrachés pour les travaux de la Lironde. la plaine de la Lironde est d’une laideur sans nom.

Pourquoi les peupliers ( une vingtaine) qui se trouvaient entre le Lez et le quartier des Jardins de Plaisance ont été arrachés ? Pourquoi les arbres qui se trouvaient, des vieux chênes, derriere le théâtre Jacques Coeur de Lattes ont été arrachés ? Pourquoi certains arbres sur les trottoirs de Lattes centre et Maurin ont été tronçonnés (C’est beau et pas dangereux une souche sur un trottoir, c’est décoratif en plus) ?

Et maintenant voilà pas que la municipalité a décidé de s’attaquer à Maurin …..

Sur l’avenue Lattara (pour ceux qui ne connaissent pas, c’est l’avenue qui passe derriere le forum commercial et qui va vers l’école ou la poste de Maurin), là sur cette avenue il y avait une magnifique place ombragée l’été et agréable pour les riverains, mais il y avait surtout un problème pour la municipalité c’est une fois de plus, un problème de parkings. Au lieu de faire garer les voitures le long des trottoirs, les services de mairie avaient peint au sol les emplacements en épis, ce qui faisait un peu juste pour passer si une camionnette était stationnée. La municipalité a trouvé la réplique. On arrache tous les arbres de la place (19 au total), on réduit les espaces verts et on fait des aménagements de parkings plus grands et voilà le tour est joué. Y a t-il eu une concertation au niveau des riverains ? NON bien entendu, enfin SI (une dizaine de personnes) comme d’habitude dirons nous ! Pourquoi faire ?? Et comme d’habitude pas un seul mot sur le site Internet de la mairie de Lattes. Aux dernières nouvelles, les platanes seront remplacés par des palmiers ( c’est vrai que les palmiers, ça demande moins d’entretien au service de mairie, et puis pour avoir de l’ombre, un palmier ? )

Plus bas les photos du massacre de Maurin ….. Et à notre avis, ca n’est pas fini, Lattois, Maurinois, réveillez vous avant qu’il ne soit trop tard !!

Pas de droits sur l'album 218744

Maurin : Cambriolages en séries …. La Colère monte !!

Et dire que notre maire dit en conseil municipal que sur la commune de Lattes , il n’ y a pas de délinquance !! Il ira l’expliquer aux maurinois son discours sur la délinquance et sur les cambriolages qui sont de plus en plus nombreux sur la commune et particulièrement sur Maurin. Faute à qui ? Depuis que les gens se plaignent du départ de la gendarmerie pour Palavas, que les habitants de la commune ont demandé à leur maire d’augmenter les services de police municipale la nuit …. Rien n’est fait !

Pour preuve, un policier municipal de Lattes a quitté notre commune fin novembre, depuis, non seulement il n ‘a pas été remplacé mais en plus la municipalité n’a pas lancé d’appel à candidature. Ca veut dire que si la mairie le faisait maintenant, le policer municipal qui prendrait la place de celui qui est parti ne pourrait être intégré qu’à partir du mois d’avril 2011. En attendant c’est le service qui en pâti, puisque pour remplacer cet élément manquant, il faut jongler sur les emploi du temps des autres personnels.

Et puis comment peut-on surveiller une commune comme Lattes qui est partagé entre trois gros quartiers (Boirargues, Maurin et Lattes Centre) ? Ils sont seulement deux personnels la nuit sur la commune. Un équipage de deux personnes pour surveiller trois gros quartiers. En journée c’est pareil, il n’y a qu’un équipage de deux qui tourne sur les trois quartiers. Sur le terrain il n’y a que 13 policiers municipaux pour une commune de 18 000 habitants. Et ne parlons pas du chef de poste de la police municipale de Lattes qui est en arrêt maladie depuis la fin de l’année 2010. Y a vraiment un problème sur la commune au sein de la sécurité des lattois .

Pour en revenir à Maurin et les cambriolages, il y a deux jours, dans la zone de Courtoujours, certaines habitations ont été visitées, les maurinois n’en peuvent plus de cette délinquance, certains craquent et disent « il y a belle lurette qu’on n’a pas vu la police faire des rondes par chez nous », « ne parlons pas non plus des élus de quartier qui à Maurin ne font que de la figuration » ……

voiture109.gif

Lattes : Un pas vers un prix unique de l’eau potable, l’ Agglo nous la joue à l’envers !

Le premier conseil   d’Agglo de l’année, avait pour sujet essentiel le budget communautaire. Mais il traitait aussi de questions tarifaires et en premier lieu celle du prix de l’eau.

Eau potable : 1,223 /m3, hors redevance de l’Agence de l’eau et taxe d’assainissement. À partir du 1er février, le prix de l’eau sera unifié sur dix villes du territoire communautaire : Montpellier, Pérols, Juvignac, Grabels, Lattes, Prades, Villeneuve, Sussargues, Saint-Brès et Montferrier.

Le nouveau tarif représente une baisse de « 32 centimes pour Lattes, 7 centimes pour Grabels, analysait Jean-Pierre Moure, en présentant la décision. À l’inverse, les usagers de Montferrier et Sussargues paieront plus cher mais les investissements sur ces communes seront importants. »

En l’occurrence, le prix augmentera de 64 centimes pour Montferrier et de 49 centimes à Sussargues. Ce sera pour les Montpelliérains plus sage, limité à 2 centimes par m3.

Les 21 autres membres de l’intercommunalité dépendant des syndicats du Salaison, Garrigues-Campagne et Bas-Languedoc ne sont pas concernés. L’eau y est cependant à un prix voisin, cinq centimes moins chère ou quatre centimes plus coûteuse.

Assainissement : Seconde hausse annoncée hier matin, celle de la taxe d’assainissement. Elle croît de 3 %, portée à 1,34 /m3 HT.

Cette année, 31,74 M seront investis dans le schéma d’assainissement (total : 450 M). (Source Midi-Libre)

Mais combien ça a couté à la commune avant de faire le transfert à l’agglo de montpellier ? Combien ça a coûté aux lattois pour faire la mise en conformité des installations ? alors qu’un mois après c’était transféré à l ‘agglo de Montpellier, plus de 1 million d’euro mais ça personne n’en parle, ni à la mairie ni à l’Agglo ….. ils savent communiquer avec la presse mais ils oublient ceux qui payent ….

Maurin : L’Enquête Publique sur la Modification du PLU en Mairie de Lattes est Stupéfiante

Apparemment les Maurinois ne se sentent pas concernés par la modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU), et pourtant, depuis un mois, une enquête publique est ouverte à la mairie de Lattes, cette enquête ne concerne que des aménagements futurs qui vont être fait sur Maurin, et exclusivement à Maurin. Quand on rencontre le commissaire enquêteur et qu’on discute avec lui, il en ressort que très peu de maurinois sont venus voir les futurs travaux qui vont être réalisés sur leur village. A croire que Maurin est un village de morts, ou tout simplement qu’ils sont daccord avec tout ce que propose la municipalité.

Nous avons appris qu’à l’entrée de Maurin, (de Clivia Fleurs au tout nouveau rond point que le maire de Lattes a fait faire), plusieurs parcelles de terrains vont être aménagées en habitations et en équipements collectifs (c’est ecrit comme ça sur les dossiers de l’enquête publique qui se termine le 10 fevrier 2011). Nous apprenons aussi qu’au lieu dit « Les Serres », à la sortie de Maurin en allant sur Villeneuve les Maguelones, nous avons appris qu’une partie des terrains seront à usage collectifs et les autres à usage individuel, voir privatif, nous avons appris qu’il y avait à côté de ses futures habitations une partie en zone inondable, dans le même secteur. Sur les documents de l’enquête publique, les constructions des résidences pourront atteindre une hauteur de 13 mètres voir même 15 mètres, tout est bien vérouillé. Nous avons appris aussi que la route d’accès à ces habitations se ferait au milieu de l’avenue , sur un grand terrain que la municipalité a acheté, qui va sur Villeneuve les Maguelones, à quelques deux cent mètres du rond-point de la SAFER.

Sur le cahier des doléances, que le commissaire enquêteur met à la disposition du public, malheureusement on peut s’apercevoir que ces travaux n’interessent pas les maurinois, puisqu’il y a que deux commentaires depuis un mois, dont un qui n’a rien a voir avec des habitants locaux. Ca fait froid dans le dos quand on voit que personne ne dit rien et que personne ne se bouge dans cette ville.

 

Lattes : Pourquoi les Jeunes de la commune s’amusent à dégrader notre cadre de vie ?

Nous nous posons la question depuis bien longtemps sur la commune de Lattes. Pourquoi les jeunes s’amusent-ils a dégrader notre belle commune avec leurs taggs ( bombes de peinture), il y en  a partout, le club de tennis de Maurin en a fait les frais, (sur le mur d’entraînement, sur le club house) . A l’entrée de Lattes, la promenade qui va de Lattes à Palavas, sur les digues, alors que l’Agglo a fait installer des brises vues vert, le lendemain, ils étaient déjà tous recouverts de ses taggs qui n’ont aucune signification, ou si il y en a une, faudrait nous l’expliquer, nous aimerions comprendre. Dernièrement le mur en pierre à la sortie de Lattes en allant vers Auchan, qui va servir pour le tramway, était entièrement recouvert de peinture, il n’y a pas un seul endroit à Lattes ou nous ne sommes pas confrontés à ce problème, à Port ariane, sur la place Jacques d’Aragon, dans tous les quartiers de la ville il y a des taggs, aussi le maire de Lattes a fait acheter une machine onéreuse pour les enlever, mais le lendemain faut recommencer.

Maintenant ils se sont attaqués au gymnase que la mairie a fait faire derrière le collège Georges Brassens de Lattes. Les travaux sont en cours, le gymnase m’est pas encore fini que déjà des petits malins, pour ne pas dire des petits cons, ont usé de leurs bombes de peinture bleue pour dessiner sur les murs blancs du gymnase (voir photos dans la rubrique photos de ce blog).

Quand est ce que ce fléau va cesser ? Et qu’on arrête de nous dire que c’est la faute à l’état, si, au lieu de traîner certaines nuits dans Lattes, si ils avaient des parents responsables, on en serait pas là. En attendant la police de Lattes en a arrêtait un à Maurin, la mairie a déposé plainte, on va voir que va dire maintenant la justice .

Lattes : Une Nouvelle Démocratie s’installerait…?

Du nouveau au Conseil Municipal :

Le vote à main levée a fait sa première apparition ! Il s’agissait du vote sur l’Avenue de La Mer en Avenue G. Frêche. Malmené par Bernard Banuls, qui a évoqué les relations tendues de cet élu avec la Commune (Le Thôt, le Musée Henri Prades débaptisé, etc., etc.), et qui souhaitait une consultation des Lattois sur l’opportunité du changement de nom, M. le Maire a refusé tout net cette requête, arguant que, comprenne qui pourra après sa longue présentation aussi pompeusement flatteuse, le sujet n’était pas assez important pour justifier cette consultation. Pour ensuite, avec le sourire, confirmer son opposition à la Démocratie Participative. Mais cela était inutile à souligner : Les Lattois le savent depuis belle lurette ! Dernier exemple significatif aucune concertation sur le devenir de la place de l’Europe (future usine à bouchons…) quand on apprend que les plans de circulation établis par les services techniques du Tram auraient été profondément modifiés par la Commune de Lattes. Ces mêmes services du Tram, consultés, auraient semble t’il renvoyés les demandeurs vers la Mairie !!! S’il était besoin de situer encore le manque de concertation dans cette commune, il suffirait de rappeler que la réunion de la Commission d’Urbanisme prévue pour 17 H30 fût annulée vers 15 H par SMS non motivé ! Raison donnée au cours de ce Conseil : un seul sujet à évoquer !!! Et pourtant il était de taille ce « sujet » ! En l’occurrence l’aménagement d’une acquisition de la commune pour plus de 700 000 Euros. Une peccadille ! D’autant que l’opposition a signalé l’achat par La Mairie de Montpellier d’un terrain de 2000 M², sis à proximité immédiate pour un montant nettement inférieur. Cela semble en dire long sur la capacité de négociation de nos édiles acheteurs dans la gestion de NOS DENIERS PUBLICS ! Cerise sur le gâteau, Le Maire n’était pas au courant de l’annulation de cette (futile ?) réunion …

L’opposition s’est étonnée d’une subvention de 5000 Euros à l’association Kotéba qui bénéficie déjà de recettes importantes (pour plus de 17 000 € cédés par la Commune) résultats de l’organisation bi mensuelle de vide greniers. Le budget total dépassant les 42 000 € aurait semble t’il manqué de consistance dans sa présentation jugée trop succincte. Mais l’objet du vote, qui finalement a approuvé la subvention, a été complètement phagocyté par les conditions sécuritaires qui prévalent à l’organisation de tels périples en terres du sahel africain. Au demeurant cette expédition exotique avait été sagement annulée au vu du développement de l’insécurité dans ces contrées. Pour la deuxième fois de la soirée, vote à main levée ! Et pour la PREMIERE FOIS des voix dissidentes se sont élevées coté majorité, abstentions et votes contre !!! Du jamais vu : il est vrai… qu’était plus considéré l’aspect sécuritaire que pécuniaire …Dommage on s’est cru un instant dans une vraie (monstrueuse) démocratie.

Globalement tout au long de ce conseil l’auditoire a bien compris que M. le Maire était en campagne électorale : à chaque fois que possible, il a été mentionné « son extraordinaire dévouement » au bien être des Lattois. Qui une subvention par ci, qui un aménagement par là, que du bonheur, plus, un marchand de bonheur ! Même la future piscine était de la fête, début des travaux confirmés pour ce mois de Février. Les Lattois sont patients, les panneaux annonçant cette merveille ont commencé à fleurir en 2007 !!! Dans l’euphorie il s’est même fendu d’une gentillesse à l’adresse de la suppléante, présente sur les bancs de cette assemblée, du candidat PS pour ces prochaines cantonales en lui assurant que « sa non élection ce ne serait pas une catastrophe…». Au-delà de l’ironie gratuite, cela en dit long sur la position du PS dans ces cantonales et son soutien souterrain ! Devinez à qui ?!!!

Lattes : La Police arrête des Voleurs en flagrant délit

Les soldes oui, les vols à l’étalage aussi. Est-ce lié ?   Rien n’est moins sûr. Mais la concomitance est troublante. Car depuis le début des soldes d’hiver, les policiers du commissariat central et des bureaux de police de Lattes et du centre sont appelés quotidiennement par des commerçants pour des vols à l’étalage.

À l’image de ces deux hommes de 24 et 29 ans, stoppés par la brigade anticriminalité, jeudi vers 13 h 15 sur le parking d’une grande surface, à Lattes, après avoir été signalés comme étant en train de s’enfuir d’un magasin de sports. Dans le ludospace des suspects, les policiers ont mis au jour des vêtements (dont certains encore pourvus de leur antivol), du parfum, des jeans. Des produits passés en douce grâce à des besaces tapissées de papier alu. Pour la petite histoire, l’un d’eux avait déjà été arrêté quelques jours plus tôt pour des faits similaires. À l’issue de leur garde à vue, ils devaient être déférés au parquet.

En 2010, le service régional de police judiciaire (SRPJ) n’a pas chômé non plus.   « C’est une année record », annonce Fabrice Gardon, le numéro 2 du service. Soit, 323 personnes écrouées,   « notre meilleur résultat de l’histoire du SRPJ », cinq go- fast (de puissantes autos chargées de drogue) interceptés et la quasi-totalité des homicides résolue. Reste cette augmentation du nombre de vols à main armée (les vamas dans le jargon) qui passent de 67 à 110.

Les Cambriolages : La plaie de ce département ! Preuve : l’Hérault est à la quatrième place hexagonale pour ce type de délit. Même s’ils ont à nouveau baissé depuis cet été (- 3 % en 2010), Claude Baland est encore ‘refroidi’ par les chiffres observés en juillet dernier. Lorsque étaient constatés un ratio de 69 cambriolages pour 10 000 habitants (25 pour 10 000 au niveau national). (Source Midi-Libre)

voiture109.gif

Conseil Municipal de Lattes : Deux conseillers de l’opposition démissionnent

Monsieur le Maire de Lattes, Cyril Meunier a annoncé en début de séance du conseil municipal de jeudi que Madame Madeleine Andral et Monsieur  Bernard Banuls ont démissionné de leur association « Agir ensemble pour l’avenir à Lattes ». Ils quittent tous les deux cette association ou seule madame Hirsch reste en place. Cela ne veut pas dire que les deux conseillers de l’opposition ne défendront plus les dossiers de la commune, mais cela veut dire qu’ils étaient en désaccord avec leur tête de liste. Ils restent dans l’opposition dans un groupe appelé « Non Inscrits » et pourront continuer a travailler les dossiers de la commune en conseil municipal.

Lattes : Pourquoi la Mairie annule une Commission d’Urbanisme au dernier moment ?

Pourquoi la 7 eme réunion de la commission d’urbanisme de lundi soir a été annulé au dernier moment (a 15 heures pour 17h30) par la mairie de Lattes, alors que dans cette commission il y a des membres des groupes d’opposition  ? Est ce qu il y a un rapport avec l’achat d’un terrain à un particulier à Boirargues par la mairie pour un montant de 710 000 euros ? Réponse ….peut-être jeudi soir au conseil municipal à 18h mais c’est pas sûr ….

Y aurait-il un problème avec les travaux du rond-point de l’Europe ? Ce serait-on aperçu que la future circulation autour du rond-point serait source de gros problèmes ?

1...364365366367368...383


Code Promo |
Le blog des bonnes questions |
lastucieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertini12
| Le Monde
| ZONĂ LIBERĂ DE MA...