Page d'archive 2

Maurin : Le futur forum inquiète le comité de vigilance

Dernièrement le comité de vigilance Lattes Maurin (CVLM) a réuni ses membres à l’occasion de son assemblée générale annuelle. Cette 15ème édition était présidée par Eric Caron coprésident. Les principales remarques ont porté sur la barre d’immeubles du nouveau Forum de l’avenue de Montpellieret à Maurin.

Depuis 2013 et par avocat interposé, le CVLM a essayé de faire modifier la taille du projet sans le rejeter. Pressions et retards plus ou moins provoqués ont entraîné l’annulation de tout ce qui avait été proposé. Le dossier était énorme, occasionnant beaucoup de travail. De plus, le comité a été confronté à une désinformation systématique entraînant une suspicion de mensonge à son encontre. Tout cela a eu raison de la ténacité des membres du CVLM !

Et pourtant la réalisation de cette barre d’immeubles induira des problèmes sur le quartier : stationnements, circulation, emprise au sol, renvoi des bruits de circulation sur la voie ferrée et l’autoroute….Des murs anti bruit et un aménagement en végétation ont été obtenus quand même. (source midi libre)

20170606_210917

Lattes : Communiqué de Jacky Chanton sur l’agrandissement de la station d’épuration Maera

Suite à la réunion publique du 6 Juillet 2017 pour l’extension de la station d’épuration « MAERA »

J’invite les Lattoises et les Lattois à rester très vigilants sur le projet de l’extension de la station d’épuration « MAERA »  mais aussi de l’incinérateur de boues qui lui serait associé.

Aucune autre alternative à cet unique projet ne nous a été présenté ? Pourquoi ?

Pour quelles raisons l’extension de MAERA est-elle préférable que de rénover la station d’épuration de Castries ou de construire une station performante au Nord Est de Montpellier ?

Pour quelles raisons avoir connecté des villes en dehors de la métropole alors que MAERA n’était pas en mesure de répondre aux besoins, St AUNES, CARNON, ASSAS, TEYRAN ? Il y a aussi PALAVAS, mais cette connexion se justifie par la faible étendue de son territoire et sa proximité avec MAERA et de son exutoire.

Il n’y a pas eu d’enquête publique préalable pour cette extension alors que “MAERA” est située en zone inondable. Pourquoi ?

Je considère que cette extension est dangereuse à la fois pour la Commune de Lattes, notre environnement et notre santé. Elle ne répond pas aux critères de développement durable,  ni pleinement à l’économie circulaire et elle impacte nos finances.

Non seulement Montpellier Métropole souhaite nous imposer l’extension de la station d’épuration « MAERA » mais elle prévoit également  d’ajoute la construction d’un incinérateur pour traiter ses  boues, lequel présenterait de sérieux risques pour la santé des habitants de Lattes centre.

Le Professeur Dominique BELPOMME, cancérologue de réputation internationale, signataire de l’Appel de Paris, insiste sur les dangers sanitaires de la pollution chimique de l’air  avec un risque accru de cancers pour les résidents à proximité d’un l’incinérateur…

D’autre part, notre commune,  laquelle n’a fait l’objet d’aucune consultation préalable de ses habitants,  n’a pas vocation, encore une fois, à recevoir toutes les pollutions de la Métropole et même au-delà.  

Jacky Chanton

Pour en savoir plus, cliquez sur le pdf ci dessous

fichier pdf 2017 07 08 Reunion Publique du 6 juillet 2017 pour EXTENSION de MAERA

Lattes : Difficile de circuler sur les pistes cyclables de la commune

Qui est en charge de nettoyer les abords des pistes cyclables sur la commune de Lattes ? On ne peut plus se croiser, les herbes ont pris le dessus et grignotent chaque jour un peu plus les pistes cyclables de la commune.

20170718_111230

Pérols : Revoilà nos amis les gens du voyage …C’est une histoire sans fin

Ils se sont installés cette fois ci non loin de l’Aréna, en face d’Auchan sur le parking du KFC sur la commune de Pérols. Ils sont bien là non ? Il y en a pas beaucoup mais c’est toujours les mêmes qui déménagent entre les communes de Pérols et de Lattes. Trouvera t-on un jour la solution ?? Ou devra t-on les supporter ?? En attendant du côté des pouvoirs publics cela n’a pas l’air de les déranger.

Ce matin aux alentours de 10h30, ils sont partis sur le parking de la Pailletrice en face de l’Aréna.

 

20170720_064441

Lattes : Le terrain de foot inondé face aux arènes

Le terrain de foot qui se trouve en face des arènes à Lattes centre a été inondé par la mairie, certainement pour éviter des intrusions des gens du voyage. Voilà a quoi nous en sommes réduits en France pour éviter les occupations illégales des gens du voyage sur une commune. Rappelons que ce sont toujours les mêmes caravanes qui s’installent illégalement depuis des mois sur Boirargues, Maurin ou Lattes. Ils ne font que se déplacer d’un point à l’autre de la commune, et ne sont jamais inquiétés par les pouvoirs publics.

19723931_1237627326363694_931762239_o

Terrain de foot Fangouse à Lattes

sans-titre

Terrain de foot à Maurin

Palavas-les-Flots : Tué chez lui de neuf coups de couteau

Un homme de 60 ans a été tué de neuf coups de couteau ce mercredi à 19H10 au moment où il regagnait son domicile de la rue de la Dune, près du boulevard Sarrail, sur la rive gauche, à Palavas-les-Flots. Il a été lardé de coups de lame sous les yeux de sa femme, impuissante.

Les sapeurs-pompiers du Sdis 34 et un médecin étaient sur les lieux pour médicaliser la victime et prodiguer des massages cardiaques pour la ranimer. L’hélicoptère de la Sécurité civile, le Dragon 34 s’était  posé sur la plage à 19h25 pour un transfert éventuel au CHU de Montpellier. Mais, le sexagénaire est décédé dans la rue, devant chez lui, où il a pu se traîner.

Dans un premier temps, les premiers secouristes arrivés sur place ont pensé que le sexagénaire avait été poignardé dans la rue. De nombreux policiers municipaux, gendarmes et militaires de l’opération Sentinelle quadrillent la zone. Un magistrat du parquet de Montpellier est attendu sur place. Le maire de Palavas, Christian Jeanjean est sur les lieux.

A 19h50 que le meurtrier présumé a été interpellé et conduit à la brigade de gendarmerie, où il est examiné par le médecin. Il serait âgé d’une trentaine d’années. La femme de la victime, légèrement blessée et en état de choc a été transportée aux urgences du CHU de Montpellier. Au stade actuel de l’enquête, on ignore si les deux hommes se connaissaient et le mobile de cet homicide volontaire. (métropolitain)

renault-megane-rs-gendarmerie-10404192oxmgo_1484

 

Palavas : Une lattoise ecrit au maire concernant les stationnements payants

Le stationnement payant n’a pas fini de faire parler de lui à Palavas. Il faudra attendre le 30 septembre pour pouvoir à nouveau se garer gratuitement dans la station.

Si la mesure est largement décriée par les commerçants et les automobilistes, certains résidants permanents se disent satisfaits et considèrent que la fin de la gratuité des parkings permet de “fluidifier la circulation” et de “libérer des emplacements”.

Nicole Malaval, Lattoise de 74 ans, a écrit une lettre au maire de Palavas. Lettre à laquelle elle n’a jamais obtenu de réponse. “N’étant plus de la première jeunesse, vous devez comprendre que je ne peux pas aller au parking gratuit, rive gauche. Cela me fait loin avec mon parasol, ma chaise et mon sac de plage. Surtout quand il fait très chaud”, se plaint Nicole, qui ne se rend plus à Palavas depuis que le stationnement payant est en vigueur. En effet, la retraitée ne peut pas se permettre de payer 35 € de parking par semaine. (article midi libre)

20170330_092607

 

 

Boirargues : De l’eau potable pour arroser les espaces verts ??

Que se passe t-il à Boirargues dans le nouveau quartier Urban Park ? Selon nos informations, les espaces verts seraient arrosés depuis plus de deux ans avec de l’eau potable et de ce fait les charges seraient très élevées. Les résidents aimeraient comprendre pourquoi les espaces verts ne sont pas arrosés avec de l’eau brute ou de l’eau du bas Rhône ?

Le 6 juillet dernier, il y a eu une réunion sur ce sujet entre la société BRL, des représentants de la mairie de Lattes et la Métropole de Montpellier, il en est ressorti que la partie financière pour les raccordements était prise en charge par l’aménageur GGL. Maintenant BRL attend  les plans définitifs pour localiser l’emplacement des branchements pour pouvoir se raccorder et que les espaces verts soient enfin arroser avec une autre eau que potable.

20170524_155319

Les espaces verts des nouvelles résidences de l’Urban Park à Boirargues sur la commune de Lattes

 

Gare de la Mogère …A quoi va t-elle servir ?

Selon l’Agglo-Rieuse de Montpellier, le président de la République a enterré la ligne LGV Montpellier-Perpignan.

Voilà, c’est fini ! D’un coup de tonnerre, Macron-Jupiter vient d’enterrer définitivement la LGV Montpellier-Perpignan. « Le rêve des cinq prochaines années ne doit pas être un nouveau grand projet comme celui-là. » C’est ce qu’a déclaré Emmanuel Macron, lors de l’inauguration de la ligne à grande vitesse Paris-Rennes. Pas certain que ce rêve soit partagé par tout le monde. La présidente de la région Occitanie, Carole Delga, découvre un peu tard l’étendue du désastre. Tout cela dans le silence assourdissant des députés qui ont rejoint La République en Marche, ici, sur la façade est de l’Occitanie. On mettra cela sur le compte de l’inexpérience et de la méconnaissance des dossiers. La ligne LGV Montpellier-Perpignan est un serpent de mer vieux de quarante ans. Un dossier à 6 milliards d’euros avec moult rebondissements entre effets d’annonce, tensions politiques, visites ministérielles et un État qui n’a jamais respecté sa parole. L’estocade portée par Macron est peut-être ce qui pouvait arriver de mieux tant la bête souffrait. Dans ce qui fut le Languedoc-Roussillon, la LGV ne fut jamais portée par un lobby d’élus capables d’enterrer leurs divergences politiques au profit de l’intérêt général. La LGV ne fut souvent que prétexte à des guerres picrocholines. Chacun y est allé de sa gare, de son tracé. On se chamaillait presque au sujet de la couleur de la loco. C’était le champ de bataille des ténors Frêche et Blanc. Pendant ce temps, chez nos voisins espagnols, c’était l’union sacrée. Pourtant, la LGV, c’était mettre sur les rails une nouvelle ambition économique en structurant un véritable pôle d’échanges multimodal entre le port de Sète, l’A9, l’A75, l’A54, l’aéroport de Montpellier, le canal du Rhône à Sète. La LGV, c’était libérer des sillons pour le fret. C’était créer des milliers d’emplois. La LGV, c’était inscrire ce territoire au cœur des grands échanges européens Nord-Sud. C’était un beau rêve. Mais pas celui du président Macron.

Lattes : Vol par ruse à la poissonerie Tani

Un vol par ruse a été commis le samedi 15 juillet dans la journée à la poissonnerie Tani sur la place d’Aragon sur la commune de Lattes. Alors que le personnel était afféré à servir des clients, un ou plusieurs individus sont passés par l’arrière du commerce, sont entrés dans les cuisines, et ont dérobé les téléphones portables du personnel ainsi que des effets personnels.

C’est la patronne des lieux qui s’est rendue compte de la supercherie, elle recevait des messages sur son portable, ces derniers venaient du portable de son mari, lui demandant des coordonnées personnels. Une fois la supercherie connue, elle a déposé plainte auprès de la gendarmerie de Palavas, le commissariat de police étant fermé.

 

12345...374


Code Promo |
Le blog des bonnes questions |
lastucieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertini12
| Le Monde
| ZONĂ LIBERĂ DE MA...