Page d'archive 2

Lattes : La mairie cherche a recruter un chef pour la police municipale

Dans l’affaire numéro 8 du conseil municipal du jeudi 16 novembre, nous apprenons que la municipalité de Lattes cherche a recruter un chef de police municipale 1ere classe pour réorganiser le service au sein de la police municipale de Lattes. Y a t-il autant de problèmes que cela à la police municipale de Lattes ? Ou tout simplement un problème d’effectif ? Il se dit que certaines nuits sur la commune, les patrouilles ne peuvent plus se faire car il manque des effectifs, est ce vrai ?? Alors c’est sur qu’après le slogan du maire, comme quoi notre commune est surveillée 24h/24 et 7 jours / 7 tombe à l’eau. Combien ça coute un chef de police municipale ??

Les patrouilles sont constituées de deux personnels minimum, s’il y en a qu’un en poste la nuit venue, il est obligé de rester au poste de police, il n’a pas le droit de patrouiller tout seul.

 

20161112_102219 - Copie

Hausse des agressions contre les pompiers …Que fait la justice ??

Le nombre d’agressions contre les pompiers a augmenté de 17,6% en 2016, avec des violences qui ne se concentrent plus seulement dans les quartiers sensibles, selon des chiffres publiés mercredi 15 novembre et des responsables de la profession.

« Le phénomène prend de l’ampleur », a réagi la Fédération nationale des sapeurs-pompiers (FNSPF) en réclamant plusieurs mesures pour mieux protéger les pompiers, comme la possibilité de porter plainte de manière anonyme, et des sanctions judiciaires aussi sévères que possible contre les agresseurs. Un total de 2.280 pompiers ont déclaré avoir été victimes d’une agression en intervention en 2016 (contre 1.939 en 2015), soit 5 pour 10.000 interventions (contre 4,4 en 2015), précise une note de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Ces agressions ont donné lieu à 1.613 journées d’arrêt de travail (+36,1% par rapport à 2015).

Sur le territoire de l’ex-Languedoc-Roussillon, les chiffres montrent une explosion du nombre d’agressions sur les pompiers du Gard. Ces derniers sont ce mercredi 15 novembre toujours mobilisés, et ce depuis de longues semaines, pour dénoncer entre autres cette violence quotidienne. En 2016, soixante pompiers ont été agressés dans le département contre treize en 2015.

http://www.midilibre.fr/2017/11/15/hausse-des-agressions-contre-les-pompiers-les-chiffres-par-departement,1588219.php

9d503dda25

Lattes : Plusieurs vols dans des voitures dans le quartier de Port Ariane

Visiblement les caméras de vidéoprotection installées en nombre dans le quartier de Port Ariane sur la commune de Lattes ne suffisent pas. Peut-être faudrait il que la police municipale fasse plus de rondes la nuit. En effet depuis quelques temps, plusieurs vols ont été observés dans des véhicules de marque Renault Clio sur les parkings privés de résidences .

Ils ont encore sévi cette nuit. Au petit matin le propriétaire d’une Renault Clio a eu la désagréable surprise de voir qu’on lui avait cassé la vitre arrière de sa voiture et qu’on lui avait volé le tableau de bord  (voir photo ci dessous) ;  pour un autre,  c’est le pare choc arrière avec les optiques et une partie du coffre qui ont disparu. Un autre c’est les rétroviseurs ….

Les résidents surveillent maintenant les parkings, et au vu de leurs explications cet après-midi, ils n’auront pas besoin de la police pour les arrêter.

23635433_1540662742688006_1842165548_n

23600330_1540662649354682_1658797795_o

3 adolescents interpellés pour des vols sur les communes de Lattes et Palavas

Selon le site Métropolitain de Montpellier, trois adolescents âgés de 16 ans et de 17 ans domiciliés à Palavas-les-Flots et à Villeneuve-lès-Maguelone ont été interpellés la semaine dernière par les gendarmes de la compagnie de Lunel.

Ils sont soupçonnés d’avoir commis de nombreux home-jackings, des pirateries à domicile en français, dans les communes de Palavas-les-Flots et de Lattes, entre mars et août derniers.

Le mode opératoire s’est répété la nuit : les mineurs s’introduisaient dans des propriétés situées sur ces deux communes du sud de Montpellier pendant que les propriétaires ou les locataires étaient en plein sommeil, dérobaient divers objets -téléphones portables, ordinateurs, téléviseurs, radios etc.- et surtout les clés des véhicules. Ils s’enfuyaient à bord de ces voitures, sans permis de conduire bien entendu.
Pendant cinq mois, le réveil des victimes était difficile : ils découvraient qu’ils avaient été cambriolés pendant qu’ils dormaient. Les gendarmes de la brigade de Palavas-les-Flots, saisis des enquêtes ont établi un rapprochement entre cette série de home-jackings et ont exploité divers indices.
Ils ont porté leurs soupçons sur ces jeunes pirates à domicile qui ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils ont reconnu les faits présumés. Le trio sera convoqué ultérieurement devant un juge des enfants.
renault-megane-rs-gendarmerie-10404192oxmgo_1484

Lattes : Le retour des gens du voyage sur la commune

Les gens du voyage se sont installés, illégalement comme à leur habitude au niveau de la nouvelle station de lavage, sous le nouveau pont de l’Autoroute A9 et de la ligne SNCF, le long de l’avenue de l’Agau à Lattes. Ils sont aussi installés sur le parking de la nouvelle gare de la Mogère entre Montpellier et Boirargues.

20171113_085849

20171113_085747

Lattes : A quand des contrôles routiers sur la commune ?

Sur la commune de Lattes il y a des panneaux partout signalant que des contrôles radars sont réalisés sur la commune. Il y a bien longtemps que les agents de la police municipale de Lattes n’ont pas sorti les jumelles. En général ils ne les sortent qu’au moment des élections. En 2014, on les voyait partout mais depuis il y a bien longtemps que les contrôles radars n’ont plus lieu, par manque d’effectifs certainement.

L’avenue de Montouzères c’est la grande ligne droite qui sert de liaison entre Lattes et Maurin, tous les jours, certains automobilistes se prennent pour des pilotes de circuit, la vitesse n’est jamais respectée. Il y en a même qui prennent le rond point de Maurin à l’envers. Il n’y a pas assez de présence policière sur la commune. Et que dire de l’ex rond point de l’Europe, juste à côté du commissariat, là aussi, les priorités à droite ne sont pas respectées, le feu tricolore pour les piétons n’est pas respecté, dès que les piétons ont traversé, les automobilistes n’attendent pas que le feu passe au vert pour passer.

Et les fameux stop plaçaient l’un à côté de l’autre, séparé d’une distance de 100 mètres, dans le quartier des musiciens, personne ne s’arrête selon un voisin, les gens passent comme s’il n’y avait rien.

A Boirargues, les feux tricolores devant le centre commercial carrefour ne sont pas respectés, un automobiliste sur deux grille le feu tricolore aux dépend des passages piétons et des pistes cyclables.

Dans Maurin, la vitesse n’est pas respectée, les automobilistes roulent à très vive allure dans certaines rues, et bien entendu pas un seul contrôle radar.

Les deux seuls contrôles qu’on connait, c’est à Port Ariane, à la sortie du quartier, les motards de la police nationale contrôlent très souvent juste après le pont, au niveau du stop, mais aussi devant le palais des sports de Lattes, sur l’avenue de l’Europe où là aussi les policiers nationaux se mettent avec une voiture banalisée pour un contrôle radar, la vitesse est limitée à 50 Km/h. Mais sur ce dernier point de contrôle, il y a bien longtemps qu’on ne les a pas vu non plus. Il est vrai que ça bouchonne tellement juste avant qu’ils ne font peut être plus recette à cet endroit là de la commune.

panneaux stop debussy

Lattes : Interview de Jacky Chanton concernant les déchets et son éternel combat contre Ametyst

Petit Journal de Lattes : Bonjour, vous habitez la Commune de Lattes, vous êtes le secrétaire d’une association environnementale dont le siège est situé à Lattes et qui porte le nom de «  CIDES-34 » Collectif Inter-associations citoyennes des Déchets, de l’Environnement et de la Santé de l’Hérault qui regroupe actuellement 8 Associations. Vous dénoncez plus de 50 ans de mauvaise gestion de nos déchets, soit depuis la date de création de la décharge du Thôt.

 Aujourd’hui, pourquoi êtes-vous aussi opposé à la Gestion des Déchets actuelle ? N’a-t-on pas apporté des améliorations à l’usine AMETYST ?

Jacky Chanton : Lors de l’enquête publique pour la création de cette usine de méthanisation j’avais émis un avis défavorable, listé et porté à la connaissance de l’Agglomération, puis au Maire de Lattes en Conseil Municipal, avec un grand nombre de problématiques prévisibles   de cette future usine AMETYST. (Il y a eu également des problèmes dont il était difficile de prévoir, à savoir : tous les problèmes techniques spécifiques, l’incendie, les pluies acides, les mouches, les odeurs persistantes…)

PJL : Quelle est votre positionnement par rapport à cette usine ? Pourquoi la contestez-vous ?

Jacky Chanton : Aujourd’hui, je ne comprends pas les raisons de continuer avec toutes les contre-performances durables  et dispendieuses  de cette usine. Elle est maintenue à coups de millions d’euros qui sont investis afin d’assurer son fonctionnement pour ne pas accepter l’échec  de l’énorme gâchis financier et de gestion par l’Agglomération/Montpellier Métropole. Sur 100 tonnes de déchets entrants à AMETYST, ce sont 85 tonnes qui seront orientés vers le Centre de Déchets Ultime (CSDU) de Castries et/ou l’usine d’incinération de Lunel-Viel.

Quelle est utilité de cette usine dont les seuls « vrais/faux arguments »  consistent à la valorisation de l’énergie sous forme de biogaz et de production de compost  non utilisable pour  l’agriculture ? Si on a le droit à l’erreur, a-t-on le droit de persévérer à faire fonctionner une usine dont le procédé  industriel  ne  respecte pas  la  norme  environnementale  qui interdit,  depuis le 1er juillet 2016,  de  mélanger  des  biodéchets  triés  par  leur  producteur  ou détenteur  avec  d’autres  déchets  n’ayant  pas fait l’objet  d’un même tri ?  C’est aussi, une usine qui coute cher aux contribuables et qui ne peut pas être opérationnelle sans avoir une décharge et/ou une usine d’incinération en complément.

PJL : Pourquoi est-ce de vrais/faux arguments ? Expliquez-nous.

Jacky Chanton : Tout simplement parce qu’une très grande partie de bio-gaz issue d’AMETYST provient de produits qui auraient pu être recycler s’il y avait eu un meilleur tri citoyen de nos déchets en amont, d’autre part le compost qui est produit par cette usine ne répond pas aux critères qui sont prévus par la règlementation Européenne. La valorisation électrique à partir du bio-gaz est faussée car l’usine consomme pour son fonctionnement une grande partie d’électricité quelle achète à EDF. Elle profite également de cet effet d’aubaine pour revendre sa propre production à un prix plus élevé (donc  la différence de prix est payée par nos impôts, puisque l’ajout de fermentescibles ou produits verts est interdit, elle ne devrait donc pas bénéficier de cet avantage). Je précise également qu’en Europe du Nord, la production de compost à partir d’OMR a été interdite.

Enfin, l’ADEME a décidé de ne pas apporter de soutien financier aux projets de TMB (tri mécano-biologique) avec production pour retour au sol de composts ou de digestats (produit des résidus de la méthanisation ) issus d’OMR (Ordure Ménagère Résiduelle).

PJL : Quelle est donc votre proposition ou solution pour permettre la réduction et améliorer la gestion de nos déchets ?

Jacky Chanton : Si l’on veut une réduction rapide et importante de nos déchets (40% en trois ans) et à la fois, répondre au besoin de justice fiscale, il est urgent de mettre en place une politique « ZERO GASPILLAGE et tendre vers ZERO DECHET ». C’est une mesure qui répond à l’économie circulaire, elle est juste et efficace.

PJL : Comment ? Pouvez-vous préciser les actions qui seraient à mettre en place ?

Jacky Chanton : D’abord, au niveau de la collecte, revenir au service du ramassage des végétaux (un ramassage 8 fois par an aux périodes de taille) et augmenter la qualité du tri à la source par des containers adaptés et par :

-          Une politique basée sur le service et la responsabilisation des usagers pour un meilleur tri à la source.

-          La mise en place de la tarification incitative.          

-          La mise en place de programmes locaux de prévention sur toute la Métropole.

-          La couverture du territoire par les filières de responsabilité élargie des producteurs et le bon équipement des déchèteries.

-          La priorité  serait donnée  à la prévention, la réduction, le tri, le recyclage et le réemploi.

20171106_150728

Jacky Chanton

 

Lattes : Importante fuite d’eau depuis une semaine à l’arret du tram de la Cougourlude

Vous avez été nombreux à nous signaler une importante fuite d’eau au niveau du feu tricolore juste après l’arrêt du tram du quartier de la Cougourlude. Cela fait plus d’une semaine que l’eau sort d’un regard qui se trouve sur la chaussée et jusqu’à présent personne ne l’avait signalé. C’est chose faite la mairie de Lattes est au courant, ils vont rechercher d’où provient la fuite.

53878

 

Lattes : Conférence sur « la Catalogne et la Guerre d’Espagne » au musée Henri Prades ce samedi 18 novembre à 15h

L’Association Régionale Histoire Information a le plaisir de vous inviter

 à la conférence de Martine BIARD

 Auditorium du musée Henri-Prades, site archéologique Lattara

de Montpellier-agglomération, Lattes, samedi 18 novembre 2017 à 15h

Catalane par sa famille paternelle, de part et d’autre des Pyrénées, grande lectrice, historienne et voyageuse, auteure de plus de vingt ouvrages où elle s’est confrontée à la violence du monde notamment dans « Guerre civile, Exil sous un tonnerre » ou « Les corridors implacables », Martine Biard nous présentera :

« Catalogne et Guerre d’Espagne »

 

Des souvenirs de l’omerta aux recherches les plus récentes pour les commémo-rations actuelles, Martine Biard nous fera revivre un parcours plein de repères chronologiques et idéologiques dans le respect et l’émotion d’un devoir de mémoire qui nous concerne tous.

Sa conférence sera suivie d’un débat où chacun pourra questionner cette période si tumultueuse et prélude aux affres et privations de la seconde guerre mondiale ou partager un témoignage.

Cette évocation du passé permettra d’apporter un éclairage sur les causes historiques profondes de l’affrontement actuel entre Catalogne et pouvoir central madrilène

Cette manifestation sera suivie d’une dédicace.

Entrée libre et gratuite à l’auditorium du musée.

site-archeologique-lattara-musee-henri-prades-1334674946-21628

 

Lattes : Il n’y aura pas de retard sur la pose des compteurs électriques Linky sur la commune

Contrairement à ce que certains internautes annonçaient ici sur ce blog, nous avons rencontré ce matin à Lattes un des techniciens qui posent les compteurs Linky . « Il n ‘y a aucun retard sur la pose des compteurs, nous avons attaqué le quartier de Maurin et nous sommes ce matin sur Lattes. »

Comment cela se passe. Un technicien sonne chez vous, il a besoin de rentrer pour aller jusqu’à votre installation pour couper le compteur, ensuite il travaille sur votre compteur extérieur, il vous fait un relevé de compteur avant de mettre le nouveau en place. Quand tout est plombé dans la rue, il demande à rentrer de nouveau chez vous pour remettre l’électricité, il plombe votre compteur, vous remet une enveloppe avec les explications à l’intérieur et au bout de 20 minutes le tour est joué.

Un technicien nous racontait ce matin que cela se passe beaucoup mieux sur Maurin que sur Lattes. La semaine dernière un habitant d’une villa aurait couru après le technicien pour qu’il ne change pas son compteur. Tôt ou tard, il faudra y passer, c’est décidé ainsi, et comme d’habitude, personne n’a interrogé la population, ils passent en force.

r250

12345...394


Code Promo |
Le blog des bonnes questions |
lastucieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertini12
| Le Monde
| ZONĂ LIBERĂ DE MA...