Richard Blin président de l’association Lattes Environnement et Paysages répond à Cyril Meunier maire de Lattes

Interview de Richard Blin, Président de l’association Lattes, Environnement et Paysages (LEP) et élu d’opposition aux côtés de Jean Noël Fourcade

Petit Journal de Lattes :

Bonjour Mr Blin, vous êtes le président de l’association Lattes Environnement et Paysages (LEP) et conseiller municipal d’opposition aux côtés de Jean-Noël Fourcade. LEP a porté un recours administratif contre le projet immobilier des « Hauts de Lattes », sur les hauteurs de la Lironde, en face de la Cougourlude.

Le maire de Lattes Cyril Meunier vous accuse dans le dernier Latt’itudes de remettre en cause la planification urbanistique de la commune qu’il avait prévue pour les 15 à 20 ans à venir. Que lui répondez vous ?

Richard Blin :

Je réponds simplement que Cyril Meunier  maire de Lattes n’a jamais eu la moindre vision urbanistique du développement de notre commune sur le long terme !

Depuis trois mandats, il urbanise ici et là, sans aucune cohérence d’ensemble. Il fait du coup par coup.

Regardez ce qui s’est passé à Maurin depuis 4 ans, 500 logements créés sans véritable projet global et quelques modifications à la marge quand les riverains se mobilisent.

Le projet pharaonique des « Hauts de Lattes », quant à lui, n’est qu’un coup supplémentaire dans une  « planification » floue, incertaine et non concertée avec les Lattois. Comment un maire peut-il décider seul, d’un projet immobilier représentant  2000 logements à terme, sans la moindre réunion de concertation ou même d’information ? C’est un manque de respect manifeste vis à vis des Lattois.

Petit Journal de Lattes :

Mr Blin, que reprochez vous concrètement au projet immobilier des « Hauts de Lattes » ?

Richard Blin :

C’est un projet immobilier qui ne respecte pas la loi tout simplement, en particulier la Loi Littoral. La Loi littoral est censée protéger nos paysages, notre environnement, et la biodiversité si riche de notre commune. Elle est plusieurs fois bafouée par ce projet gigantesque. Songez que les deux premiers permis accordés par le maire de Lattes Cyril Meunier le sont en plein « corridors écologiques » permettant théoriquement aux nombreuses espèces animales protégées de circuler librement entre l’étang de l’Estanel et le lit de la Lironde !

Plusieurs documents provenant des services de l’État décrivent le secteur des « Hauts de Lattes » comme un lieu représentant un patrimoine environnemental exceptionnel devant constituer une véritable « coupure d’urbanisation ». Le maire de Lattes Cyril Meunier veut y construire une vingtaine d’immeubles de 5 à 7 étages…Cherchez l’erreur !

Un nouveau quartier d’une telle ampleur, colossal, face à la Cougourlude, aura des répercussions inacceptables en terme de destruction de paysages, d’environnement, et de disparition de la faune protégée. Il apportera aussi de nombreuses nuisances en terme de circulation routière notamment, déjà décrite comme saturée dans les études d’impact du projet.

Petit Journal de Lattes :

Êtes vous seul dans cette démarche de lutte contre ce projet immobilier ?

Richard Blin

L’association Lattes Environnement et Paysages regroupe plus de 150 adhérents Lattois.

Je rappelle que plus de 680 Lattois ont manifesté leur désapprobation à l’égard du projet pharaonique des « Hauts de Lattes » lors de l’enquête publique de modification du Plan Local d’Urbanisme de notre commune. Ce n’est pas rien !

Nous avons également à nos côtés l’association « Non au Béton » qui n’est en rien une association « spécialisée » dans les recours contre les projets immobiliers comme la présente péjorativement le maire dans le journal communal Latt’itudes. Il s’agit d’une association reconnue d’utilité publique favorable à la protection des paysages et de l’environnement. Nous nous rejoignons sur ces points là.

Petit Journal de Lattes :

Avez vous de bons espoirs de voir ce projet immobilier stoppé ?

Richard Blin :

Nous sommes confiants. Comme je l’ai déjà indiqué, ce projet bafoue la Loi Littoral.

Ce projet ne respecte ni notre patrimoine paysager, ni notre environnement et encore moins l’exceptionnelle biodiversité de notre commune. Nos arguments juridiques sont fondés et nombreux.

La réponse à votre question est en réalité donnée par le maire de Lattes Cyril Meunier lui-même, dans le dernier journal communal Latt’itudes, lorsqu’il dit qu’il étudie actuellement une nouvelle programmation du développement urbain de la commune. Les doutes sont clairement du côté du maire.

Petit Journal de Lattes :

Vous dites que le maire ne consulte pas les Lattois. Pourtant il promet une réunion publique pour justement présenter son futur nouveau projet de développement urbain ?

Richard Blin :

Et oui, une fois de plus, la concertation avec les Lattois ne semble pas d’actualité ! Le maire présentera, peut-être, son projet une fois qu’il aura été ficelé avec les services de la Métropole.

Un bon projet de développement urbain, respectueux des riverains, des paysages et de l’environnement  ne se construit pas par un maire dans sa tour d’ivoire et deux techniciens de la Métropole. Pour être compris et accepté des riverains, il doit être co-construit et partagé !

Petit Journal de Lattes :

Quelle est la prochaine étape de votre action concernant le projet des « Hauts de Lattes » ?

Richard Blin :

Très prochainement aura lieu l’enquête publique concernant la modification du Schéma de Cohérence Territorial, le SCOT, document cadre qui prévoit l’urbanisation de la commune sur les 30 prochaines années.

Dans ce document, le secteur des « Hauts de Lattes » reste ouvert à la construction.

Notre association manifestera sa désapprobation et nous inviterons les Lattois opposés à la destruction environnementale et paysagère de ce secteur à participer massivement à l’enquête publique.

Je vous remercie de m’avoir reçu aujourd’hui.

Petit Journal de Lattes :

Avec plaisir monsieur Blin.

IMG_3174

Richard Blin président de l’association Lattes Environnement et Paysages

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , , ,

12 Réponses à “Richard Blin président de l’association Lattes Environnement et Paysages répond à Cyril Meunier maire de Lattes”

  1. Lattoise en colere
    8 novembre 2018 à 22 h 04 min #

    Il faut que les Lattois se mobilisent et soient solidaires .l association lutte pour preserver notre santé et la Nature.Mais nous nous devons de nous impliquer plus massivement.si les hautes de Lattes voient le jour il sera trop tard pour se plaindre.Agissons et pensons que ilest de notre devoir d eviter cette catastrophe ecologique!

  2. LEP
    28 octobre 2018 à 21 h 35 min #

    Pour LAUB.
    Merci pour votre message et votre intérêt.
    Contact LEP : lep_lattes@yahoo.com
    Nous vous répondrons dès vos coordonnées transmises.
    Naturellement cette adresse est valable pour tous ceux qui souhaiteraient nous contacter.
    Très cordialement.
    L’Équipe LEP

  3. bch chr
    28 octobre 2018 à 18 h 16 min #

    Nous avons un bel exemple avec Montpellier des quartiers à haute densité de population: LA PAILLADE, LE PETIT BARD…
    est ce que c’est ce qu’ont recherché les Lattois en venant y résider?
    Avec ce genre de projets adieux la campagne environnante et bonjour les nuisances de toutes sortes ( bruit, bouchons routiers, construction d’infrastructures nouvelles payées avec les impôts locaux où est le partage des charges avec les locaux sociaux?)
    C’est une politique de Gribouille, celui qui se jette à l’eau par crainte de la pluie

  4. laub
    28 octobre 2018 à 10 h 46 min #

    Comment rejoindre et soutenir cette association ?
    Qui et comment la contacter ?
    Il y a une cotisation ?
    Des réunions ?

  5. JB
    27 octobre 2018 à 17 h 59 min #

    Soutien entier et solidaire concernant cette lutte légitime contre une volonté de bétonisation outrancière qui impacte Lattes, ses animaux endogènes et ses habitants. Est-ce une volonté réelle que de laisser, entre autres, des tours de 7 étages et des problèmes subséquents de circulation à nos enfants et les générations futures sur la commune de Lattes ?… A méditer.

  6. jca34
    26 octobre 2018 à 14 h 31 min #

    ARTHUR , Vous avez 1000 fois raison !!!! Je n’ai jamais voté pour Monsieur MEUNIER et j’espère que les Lattois aux prochaines élections municipales ,se feront un plaisir de se séparer de ce personnage qui se prend pour ce qu’il n’est pas avec ses idées de bétonnage et de constructions diverses et je sais que les Lattois en ont marre !!!! Alors que vos votes changent d’orientation et ne vous trompez plus de cible !!!!!

  7. Arthur
    26 octobre 2018 à 11 h 37 min #

    Je soutiens entièrement votre action contre ce projet destructeur et je souhaite qu’une majorité de Lattois s’oppose à cette catastrophe environnementale et écologique qui s’annonce, si on ne freine pas les ardeurs de ce maire en matière d’urbanisme sur les Hauts de Lattes. Mais ce qui m’inquiète c’est l’absence de réaction de cette majorité silencieuse de Lattois, ceux qui ont mis Meunier et son équipe à la tête de cette commune depuis 17 ans, et qui semblent se résigner à lui donner un mandat supplémentaire, lobotomisés qu’ils sont par une propagande qui s’installe déjà sur l’ensemble des supports médiatiques (journal communal, réseaux sociaux). On n’entend pas non plus les opposants institutionnels s’exprimer et prendre position : les socialistes (ils sont où? du moins pour ce qu’il en reste), les écologistes (il y en a sur la commune, ils achètent bio au marché le dimanche), l’extrême gauche (on en croise encore…), le CVLM (comité de vigilance Lattes-Maurin). Hormis donc cette association LEP et la droite représentée par Fourcade, on n’entend personne. Je n’imagine pas que l’on puisse construire quoi que ce soit sur les vestiges d’une ville gauloise fortifiée, même s’il est tendance dans la nov langue de dire que les Gaulois ne sont pas nos ancêtres.

  8. Lattoise en colere
    25 octobre 2018 à 9 h 19 min #

    urbanisation sauvage,pollution circulation,voila la vie quotidienne sur Lattes .La taxe fonciere ne peut etre la seule motivation face à notre qualité de vie
    qui s altere de jour en jour sur Lattes.
    Nous devons soutenirLep.Notre soutien doit etre pérenne.

  9. JEAN-MARC ANDRE
    24 octobre 2018 à 19 h 55 min #

    Entièrement d’accord avec vous. La commune de Lattes est très bien. Préservons son environnement…

  10. MONIQUE GRES
    24 octobre 2018 à 14 h 27 min #

    d’accord avec vous marre du beton,se site est trop beau pour le dénaturé, après on viens nous dire qu’il faut faire des amenagements dans nos maisons contre les inondations , on vous soutiens!!!!

  11. Bruno
    24 octobre 2018 à 13 h 27 min #

    Enfin un qui ose s’attaquer au maire de Lattes. C’est tellement rare de nos jours qu’il fallait le souligner.

  12. Lattois BG
    24 octobre 2018 à 9 h 27 min #

    On vous soutient même si on n’est pas adhérent !
    Il faut absolument préserver l’environnement, et ne pas oublier que la qualité de l’air est très importante pour la santé !

Laisser un commentaire

Code Promo |
lastucieux |
Nettoyage Ecologique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertini12
| Le Monde
| ZONĂ LIBERĂ DE MA...